Accueil Precedente Table “Documents" Pieges Pieges Moteur recherche


NOTIONS sur la DECLINAISON


La "déclinaison" est, pour un francophone, une des difficultés de la langue allemande.



Essayons de voir ce que cache ce mot "déclinaison".
Soit, par exemple, la phrase française:
"Le garçon voit le chien."
se traduit en allemand par
"Der Junge sieht den Hund."


On peut donc constater que "le" a deux traductions:
"le" (article défini masculin devant garçon) est traduit par  "der"
"le" (article défini masculin devant chien) est traduit cette fois par  "den"
.

Explication:

Les deux mots "le garçon" forment le groupe sujet du verbe (ici le verbe "voit") alors que les deux mots "le chien" sont le complément d'objet direct (en abrégé C.O.D.).
L'article défini masculin singulier (sujet) a, en allemand, la forme "der".
L'article défini masculin (complément d'objet direct) a la forme "den".
Ces variations de l'article défini (der qui devient den) sont appelées déclinaison.

La déclinaison est donc un système quelque peu comparable à celui de la conjugaison pour les verbes (qui sont eux aussi modifiés à la fin du mot). Ce système est appliqué à tous les articles (aux autres déterminants, aux adjectifs etc).

Voir la déclinaison complète de l'article

 Plus de détails sur "sujet", "compléments" en grammaire française


Remarque concernant latin / allemand / français


Pour le latin classique la fonction (au lieu de "fonction" on dit aussi "cas") du mot ou du groupe est indiquée par la terminaison du nom (l'article étant absent) alors qu'en allemand le cas est indiqué essentiellement par la terminaison de l'article.
En français, par contre, (comme en espagnol, portugais, anglais aussi) la fonction (sujet ou C.O.D.) est indiquée essentiellement par la place du mot (par rapport au verbe) dans la phrase.